🖋 Premier Pas

Faire tomber le masque social

Des récits pour libérer la parole…

Du Paraître Aux Mots
Un blog pour libérer la parole – Duparaitreauxmots.com

Bonjour à tous et bienvenue sur mon tout nouveau blog ! Tout d’abord, faisons tomber les masques ! Je me présente, je suis Dominique (alias Domin_Ink au féminin) et je suis passionnée d’écriture. Je fais partie des personnes qui adorent raconter leur vie et partager de tout et de rien 😆. Mais surtout, j’adore partager des réflexions personnelles, qui permettent de sortir de l’isolement, et d’aller de l’avant.

Ma seule devise : vivre en conscience ! Parce qu’il est tellement plus enrichissant de vivre une vie où l’on peut rester soi-même, pour en ressortir ce qui a de meilleur en nous. Soyons donc armé pour ne pas se laisser impacter par les énergies négatives de nos interactions au quotidien !

Faire tomber le masque social pour rester soi-même

Le masque social, un moyen de se fondre dans la masse
« Je ne suis pas une sorte de wonder woman, mais je sais que depuis toujours, je lutte moi-même pour ne pas perdre mon identité. »

Duparaîtreauxmots.com est mon tout premier blog qui parle de faire tomber le masque social dans le but de rester soi-même. En fait, je pars de l’idée que tout le monde en porte plus ou moins un. Que ce soit pour se faire accepter, rentrer dans un groupe, ne pas se sentir différent, ou encore… Garder un travail. Je ne suis pas une sorte de wonder woman, mais je sais que depuis toujours, je lutte moi-même pour ne pas perdre mon identité, face à la cohue que représente aujourd’hui notre société de consommation.

Ce blog a donc pour but de libérer la parole et surtout, pour moi, de me confier sur mes propres récits et de vous partager mes apprentissages pour aller de l’avant. Je trouve que la parole se perd, et la liberté d’expression aussi. Tout semble converger vers le développement d’une pensée unique, au lieu de s’épanouir par nos différences, c’est-à-dire, sur ce qui fait que nous sommes si uniques et surtout, humains.

Porter un masque : un signe qu’on ne se met plus au centre

Porter un masque social : un signe qu'on ne se met plus au centre
« Un chemin, qu’on ne commence à distinguer que lorsqu’on se remet au centre. »

En fait, quand je me rends compte que je porte un masque social, c’est toujours majoritairement quand je suis au travail. Quand je reste exposé trop longtemps dans un environnement social, c’est comme si je devais me réajuster sans cesse, pour être en phase avec les autres. Comme pour suivre leurs rythmes cadencés, comme un mime, ou essayer finalement de comprendre leur manière de voir les choses. Puis, espérer me faire une place dans ce nouvel environnement, plutôt que de prendre ma place. Je me perds donc souvent en eux, et me retrouve grâce à la solitude et à la méditation (face à la mer 😜).

Je pense sincèrement qu’il n’y a ni bonne ni mauvaise manière de faire, ou de comprendre les choses. Finalement, si je fais le bilan de ma courte vie, je reste tout de même plus marquée par les expériences incroyables que j’ai pu vivre. Des expériences, bordées par des synchronicités qui, mises bout à bout, semblent finalement logiques, voir parfaites. Comme un sillon de chemin qui se redessine à l’infini, quand on croit se perdre dans l’obscurité.

Un chemin, qu’on ne commence à distinguer que lorsqu’on se remet au centre. Pour comprendre cela, je n’ai évidemment pas été seule. La vie m’a amené à rencontrer des personnes tout aussi incroyables les unes que les autres. Pas tant au niveau des compétences, mais surtout, par leurs authenticités et expériences de vie. Je souhaite donc que ce blog puisse aussi animer une réelle communauté de soutien, afin que chacun puisse trouver sa place dans ce monde, avec ce qui a de meilleur en chacun de nous.

Le masque social : un paraitre qui nous éloigne de notre unicité

Le masque social, un paraitre qui risque d'effacer notre unicité.
« Il me suffirait d’assumer mon unicité et lâcher prise sur la projection massive de mes peurs ou celles des autres. »

Quand réellement débusquer qu’on porte un masque social ? Personnellement, je pense que c’est à partir du moment où on a le sentiment d’être perdu. Quand on a plus qu’une chose en tête : satisfaire les exigences des autres. On n’arrive alors plus à comprendre qui on est vraiment, on commence à se chercher alors qu’on pensait s’être retrouvé…

Essayons de comprendre pourquoi on a recours au masque social à un certain moment. Oui, parce que je pars de l’idée de base que son port est inévitable. Je le définirais donc comme une espèce de barrière de protection envers notre intimité, nos sentiments, nos pensées les plus profondes et sincères. Si l’on doit évoluer dans un environnement hostile, alors on peut avoir tendance à avoir recours à ce masque social. Il nous aide finalement à nous y confronter, et à nous comporter comme ce qui nous semble être la meilleure des manières possible, sur le moment.

Au travail par exemple, quand j’enlève finalement mon masque social, j’ai parfois l’impression de paraître prétentieuse, à dire ce que je pense vraiment, que ce soit envers quelqu’un ou un projet. C’est comme si je considérais que les personnes n’étaient pas encore prêtes à tant de sincérité de ma part. Du coup, j’utilise ce masque pour qu’on m’accepte en douceur, avant de pouvoir l’enlever, au bon moment. Je commence à y avoir recours puis, finis par m’y perdre. Alors qu’en fait, il me suffirait d’assumer mon unicité et lâcher prise sur la projection massive de mes peurs ou celles des autres, qui m’éloigne ainsi de la réalité.

Rester soi-même ou se conformer au groupe social ?

L’usage du masque nous met donc face à un choix ultime : rester soi-même ? Ou se conformer au reste du groupe ? C’est en tout cas tout un dilemme et un apprentissage à part entière, qui revient sans cesse dans mon quotidien, et m’incite à me tenir à un plan pour être heureux.

Je sais qu’à trop se servir de son masque social, et ce, pendant trop longtemps, en référence au film « The Mask », on peut totalement se perdre dans qui nous sommes vraiment. C’est alors la roulette russe pour savoir si l’on se dirige ou non, vers la meilleure version de soi-même… Et l’erreur est humaine ! Le plus important je dirais, est d’en avoir tout simplement conscience, pour se rediriger vers ce qui semble être le plus juste pour soi 😉

Une expérience sur ce masque social ? Partagez-les moi en commentaire ! 👇

Bloggeuse un jour, bloggeuse pour toujours… Bonjour ! Passionnée d'écriture, j'ai crée ce blog dans le but de partager mes expériences personnelles, et surtout, de libérer la parole sur les maux de la société pour sortir de l'isolement et faire tomber le Masque Social. Je souhaite créer une communauté de partage, d'échange et surtout d'entraide, sur des sujets du quotidien.

Un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :