🖋 Réflexions

Quitter son job : la vraie réponse

Faut-il vraiment tout quitter quand on a l’impression de ne plus s’épanouir au travail ? Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que la plupart d’entre nous aurait fait ce choix sans problème et même, sans la moindre hésitation. Avec l’évolution des mentalités sur les conditions de travail, je dirais donc que c’est dans l’air du temps. Puis, quand tout va mal, on ne pense généralement qu’à une seule chose : changer d’air !

Le fait de tout quitter sur un coup de tête peut être une bonne solution dans l’immédiat. Mais, si on veut aller plus loin dans la réflexion, est-ce que nos raisons sont vraiment les bonnes ? Je vous propose donc de prendre un petit moment, le temps de se poser les bonnes questions.

Vouloir quitter son travail à cause de quelqu’un…

Quitter son travail, oui ou non ? - Duparaitreauxmots.com
Quand on nous oblige à faire équipe avec quelqu’un avec qui on ne s’entend pas, (…) on se sent comme pris au piège.

Que ce soit le fait de ne pas s’entendre avec ses collègues ou de s’ennuyer dans son travail, quand on décide de tout quitter, c’est que plus rien ne va. On a même perdu tout espoir de voir les choses s’arranger un jour. Pour ce qui est de ma propre expérience, je sais qu’on ne change pas la personnalité d’une personne. Donc, quand on nous oblige à faire équipe avec quelqu’un avec qui on ne s’entend pas, ça crée forcément des tensions. On se sent comme pris au piège.

De vous à moi, je pense que pour la plupart des cas, c’est surtout dû à un problème de management. Mais, pour vous donner un exemple concret, j’ai été recruté par une personne qui était censée être ma binôme. Le problème, c’est qu’elle s’est complètement perdue dans son rôle et a commencé à vouloir me manager. Sauf que, j’avais pas mal d’expérience devant moi, et elle voulait absolument me former comme si j’étais qu’une simple stagiaire. Elle m’imposait donc sa vision des choses, son organisation de travail, voire même sa propre logique (qui était beaucoup trop éloignée de la mienne, d’où le nombre de couacs).

A la moindre erreur, au moindre doute, je m’en prenais donc plein la figure (pour rester correct). Elle a commencé à me dénigrer, à douter de mes capacités, voire même à m’accuser d’avoir menti sur mon CV. J’en ai également pris des bonnes sur ma personnalité. Et pourtant, je n’ai jamais osé l’attaquer personnellement, ni remettre en question son travail. Pour moi, chaque travail se vaut. J’avais donc décidé de tout quitter jusqu’à ce que je découvre le vrai fond du problème…

Prendre de la hauteur sur la situation

Prendre de la hauteur sur la situation - Quitter son travail
« Je m’étais entièrement remise en question, alors que le problème venait finalement de quelque chose dont je n’avais aucune prise »

Je suis quelqu’un qui se remet naturellement en question. Alors, quand quelque chose ne va pas, j’ai tendance à vouloir trouver rapidement une solution. Au départ, j’avais donc cherché à comprendre ma collègue pour savoir ce qui la dérangeait vraiment chez moi, et voir si je pouvais y changer quelque chose. Mais en fait, en creusant, j’ai juste découvert une personne mal dans sa peau, une grande stressée, qui souffrait d’un grand manque de confiance en elle. Ça a donc suscité chez elle, le besoin de me montrer sa supériorité pour se sentir respectée. Elle tenait tout au secret et me faisait participer le moins possible dans les projets en commun. Elle ne savait donc pas déléguer et, avait finalement développé, consciemment ou non, un climat de rivalité entre nous.

Je m’étais entièrement remise en question, alors que le problème venait finalement de quelque chose dont je n’avais aucune prise. Je me suis donc dit que si je décidais de quitter mon travail maintenant, alors ce serait lui donner raison d’agir de cette manière, que ce soit avec moi ou avec une autre personne d’ailleurs. Pour ma propre fierté, j’ai alors décidé de creuser, et d’aller plus loin. Et pour ça, grâce à de très bons conseils, j’ai entamé un recentrage sur moi-même, grâce à un petit travail d’introspection. Qu’est-ce qui, dans cette situation, pouvait m’énerver autant, au point de vouloir tout quitter ?

Travaillez d’abord sur soi, pour impacter l’autre

Travaillez d'abord su soi - Quittez son travail
« (…) Elle reflétait ce que je devais travailler en moi, et vice-versa, comme un reflet dans le miroir. »

Avant de tout quitter, je devais donc tenter de mieux comprendre la situation. J’ai finalement constaté que cette collègue me faisait travailler sur mes peurs, autant que je lui faisais travailler les siennes. J’incarnais tout ce dont elle n’arrivait pas à être : quelqu’un de sereine, confiante et qui sait lâcher prise. De mon côté, elle me faisait travailler sur le besoin de m’affirmer, d’arrêter de me sous-estimer ou de m’auto-juger constamment.

Plus jeune, j’étais très timide et je ne parlais pas beaucoup. J’ai alors eu le mauvais réflexe de jouer un rôle pour tenter de me faire accepter dans un groupe. Et comme vous devez vous en douter, ça n’a pas été très concluant… Avec le temps, je me suis renforcée et me suis donc forgée une vraie personnalité. Cette situation m’a fait prendre conscience que je recommençais à jouer à un rôle avec ma collègue, parce que j’avais peur de la blesser, en lui disant réellement ce que je pensais. Et hop ! Ça a été un moyen pour moi de savoir que j’avais encore usé d’un masque social ! D’ailleurs, si ça vous intéresse, mon premier article était consacré justement à comment « faire tomber le masque social », ou le débusquer !

Au fil du temps, je peux constater que le travail que j’ai fait sur moi et que je continue de faire, a un vrai impact sur les autres. En restant moi-même, on m’accepte petit à petit comme je suis. On apprend à travailler avec moi. Ça paraît peut-être évident dit comme ça, mais quand on le vit, c’est vraiment autre chose. Les conflits ont finalement leurs bons côtés ! Puis ça nous fait aussi travailler sur la tolérance et la résilience en prime 😉.

Quitter son travail, mais alors sur de bonnes bases…

Si la situation devient insoutenable, alors sachez quitter votre travail au bon moment. Mais avant, essayez tout de même ce petit travail d’introspection, qui est à la fois très difficile, parce que notre mental est très fort dans ces moments. Il faut donc le forcer à se mettre en pause, le temps de se recentrer sur ce qu’il y a d’abord à travailler, sur soi. Et de cette manière, si ça n’a aucun impact sur les autres, vous serez sûr qu’au moment de quitter votre job, ce sera toujours avec la tête haute, avec les idées aussi claires que de l’eau ! 😜

Si vous avez envie d’aller plus loin dans ce travail d’introspection, je vous propose de lire ce très grand ouvrage : « Les quatre Accords Toltèques » – Don Miguel Ruiz ».

Et n’oubliez pas, il n’y a rien de plus enrichissant que d’apprendre à s’épanouir dans l’adversité ! (Oui c’est bien tiré du dessin animé Mulan 😂). A très bientôt !

Une expérience dans l’envie de tout quitter pour recommencer ? Partagez-les-moi en commentaire ! 👇

Bloggeuse un jour, bloggeuse pour toujours… Bonjour ! Passionnée d'écriture, j'ai crée ce blog dans le but de partager mes expériences personnelles, et surtout, de libérer la parole sur les maux de la société pour sortir de l'isolement et faire tomber le Masque Social. Je souhaite créer une communauté de partage, d'échange et surtout d'entraide, sur des sujets du quotidien.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :